Comment se passe une séance de Gestalt-thérapie ?


Les séances se passent en face à face et le thérapeute dialogue avec son patient.


La première fois qu’une personne vient consulter, le Gestalt-thérapeute explore avec lui sa demande, la clarifie et répond à ses questions. Ensuite, il pose le cadre de la relation thérapeutique : rythme et durée des séances, durée, tarif, respect des rendez-vous et modalités de la fin de thérapie. Toutes ces informations sont énoncées au patient lors de la première séance. Si le thérapeute et la personne qui consulte sont d’accord, le travail thérapeutique peut commencer.

La personne est accueillie telle qu’elle est, avec ses zones de fragilité et d’insécurité sans jugement ni référence à un modèle de comportement.


Le thérapeute invite le patient à exprimer tout ce qui est présent pour lui : ce qui occupe ses pensées, ses préoccupations, ses états d’âme, une intuition, un sentiment, une sensation, un rêve, une expérience heureuse, une satisfaction éprouvée, ou une situation : son travail, sa famille, un film qu’il a vu …
Tout sert de base de travail pour le thérapeute qui va aider la personne à prendre conscience des différentes facettes de son vécu, à mettre en mouvement ses représentations, à progressivement reconnaître et accueillir ses sensations et émotions, à identifier son « besoin ou aspiration du moment », puis à trouver de nouvelles formes d’interactions avec son environnement.

Le Gestalt-thérapeute s'efforce d'accompagner le cours de la présence, en aidant le patient à vivre plus consciemment son expérience, à la "déplier": 
Qu'est-ce que je pense, ressens, imagine, dis vraiment à travers ce que je dis, quel sens je donne à ce mot, qu'est-ce que je veux, demande, évite, que suis-je en train de faire, qu'est-ce que j'attends de l'autre....

Cette intensification de la conscience permet de mettre à jour ses modalités habituelles d'être au monde (projections, interprétations, peurs, routines, fixations etc...) et surtout de rendre possible l'expérience et l'assimilation de nouvelles modalités.

 La Gestalt-thérapie,  favorise donc la prise de conscience par le patient de sa façon d’être en relation, dans le processus en cours, d’instant en instant :

  1. - avec lui-même : comment est-il présent à ses sensations corporelles, à sa respiration, à sa posture, comment accueille-t-il ses ressentis, ses affects, ses émotions, ses besoins, ses aspirations, son anxiété ? 
  2.  - avec les autres, dont bien sûr le thérapeute : comment entre-t-il en contact et se laisse-t-il approcher, quels sont ses blocages, ses difficultés, ses inhibitions, ses répétitions, mais aussi quelles sont ses ressources ? 
  3.  - avec son environnement de façon plus large : est-il plutôt tourné vers lui même ou manifeste-t-il de la curiosité, de l’ouverture par rapport à ce qui se passe autour de lui ?
Le gestalt-thérapeute s'appuie surtout sur sa propre présence et attention à ce qui est là, à ce qui se passe ici et maintenant. Il peut utiliser une gamme variée d'outils: la parole bien sûr, mais aussi d'autres médiateurs comme le dessin et autres supports créatifs, l'imagination, le travail sur le rêve....

Au fil du travail thérapeutique, le patient prend conscience qu’en mobilisant ses ressources, il bénéficie d’une plus grande liberté et d’une plus grande autonomie dans ses choix de vie.